Toujourslà

Visitez ToujoursLa : Hommage, Histoire et Généalogie autrement...

Retour à la page d'accueil

Vous aussi, participez !

Rejoignez les particuliers, historiens et généalogistes qui publient des

biographies inédites sur ToujoursLa.

montage.JPG

"Arbres de Mémoire" est un parc cinéraire situé en pleine campagne à un quart d'heure d'Angers. Ce concept est ambitieux, moderne, écologique, mais étonnamment peu développé en France. Pourtant la presse et la télévision en ont beaucoup parlé entre 2006 et 2008.

 

De plus en plus de Français choisissent la crémation comme rite funéraire. Voir notre article à ce sujet. Si le choix de la crémation est établi pour le défunt, le choix du devenir de ses cendres reste la décision la plus importante. "Arbres de Mémoire" propose une option originale et séduisante.

 

 

Quelles destinations pour les cendres ?

 

La loi n°2008-1350 du 19 décembre 2008 a conféré aux cendres un statut juridique afin que celles-ci soient "traitées avec respect, dignité et décence".

 

L'urne contenant les cendres ne peut plus être gardée à domicile. Elle peut être conservée au crématorium pendant un an, dans l'attente d'une destination finale. Ceci afin que les proches puissent toujours se recueillir en un lieu précis afin d'accomplir leur deuil.

 

A la suite de quoi, les destinations autorisées sont : 

* le site cinéraire géré par la commune au même titre que le cimetière. C'est la destination par défaut, si aucune décision n'a été prise. Mais ce peut être aussi un choix volontaire. Auquel cas, l'urne sera inhumée ou déposée dans un columbarium ou scellée sur un monument funéraire.

 

* la dispersion des cendres en pleine nature (ce qui exclut les lieux publiques), après déclaration auprès du maire de la commune (décret n° 2007-328 du 12 mars 2007).

 

* la dispersion des cendres dans un espace aménagé à cet effet dans un cimetière ou un site cinéraire.

 

Mais une dernière possibilité demeure. Celle de disperser ou inhumer les cendres dans un site cinéraire privé ayant toutes les autorisations légales nécessaires. Quelques parcs existent en France, dont les Arbres de Mémoire.

 

 

Le concept proposé

 

Déposer les cendres au pied d'un arbre. Ce dernier va grandir et avec ses congénères ils constitueront une forêt.

 

Au début, les arbres sont de jeunes pousses au pied desquels, les cendres des défunts sont déposées au coeur des racines, dans une urne biodégradable.

 

Douze essences d'arbres qui poussent dans la région sont proposées avec chacune leur symbolique: 

 

* Le Charme : le rêve, le repos, à l'origine de l'expression "être sous le charme",

* Le Chêne pédonculé : force, sagesse et majesté,

* Le Chêne rouge : élégance, force et beauté,

* Le Chêne vert : sagesse et paix,

* L'Erable plane : imaginaire, créativité, nouvelles expériences,

* Le Frène : féminité et sagesse. Arbre sacré pour les Celtes et les Germains,

* Le Ginkgo : protecteur des jardins impériaux en Asie,

* L'Hêtre pourpre : longévité, vie et respect,

* Le Liquidambar : propriétés médicinales et employé autrefois en parfumerie,

* Le Pin parasol : sérénité, sécurité. Evoque le sud,

* Le Robinier : immortalité et vie éternelle,

* Le Tilleul d'Europe : féminité, tendresse, fidélité, amitié.


Espace aménager par une famille au pied de leur Arbre de M 

Les familles disposent de 3m de rayon autour du pied de l'arbre. Elles profitent de l'entretien du parc. L'urne biodégradable est fournie, ainsi qu'une plaque de type "botanique" (15 x 10 cm), gravée à la demande, et le système de fixation au sol, près du tronc de l'arbre.

 

D'abord en version parc aménagé et entretenu par un pépiniériste/paysagiste, le lieu deviendra en 30 ans une forêt naturelle et autonome.

 

Ce parc est totalement dédié à la mémoire de vos chers disparus, dans lequel le visiteur peut se promener dans le recueillement et le calme, 24 heures sur 24. Simplement délimité par des haies de bocage, il arrive d'y croiser lapin, faisan, et parfois même un jeune faon.

 

7 ans après sa création, le parc est déjà splendide. Il recueille quelques 80 noms.

 

 

Au delà du concept :

 

En réalité, l'offre des Arbres de Mémoire est un juste milieu entre ce qui est proposé par la commune, dans les cimetières ou les sites cinéraires, et la dispersion des cendres dans des espaces vierges.

 

Avec le parc de l'Anjou, la dernière demeure du défunt est d'une part en pleine nature, et d'autre part identifiée en un lieu bien précis permettant le recueillement pour les familles et les proches.

 

De plus, le cycle de la vie se révèle dans toute sa splendeur avec ces petits arbres qui grandissent, jusqu'à constituer un forêt à part entière, comme un relais végétal à l'existence de vos chers disparus. Le vie est un tout, dans lequel l'homme a une place, mais pas toute la place. Le parc de l'Anjou redonne à l'être humain sa véritable dimension, dans la nature et la biodiversité. 

 

C'est un concept différent de ce que peut proposer la Société des Crématorium de France avec le Parc Mémorial®, dans le sens où ce dernier a vocation de rester un parc aménagé ouvert de 8h00 à 17h00. Il en faut pour tous les goûts et toutes les sensibilités. Clairement, "Arbres de Mémoire" s'adresse à tout ceux qui veulent garder un lien profond et éternel avec la nature.

 

 

Détail des possibilités

 

A-1. L’Arbre de Mémoire individuel (L'arbre est choisi après la crémation). 

 

A-2. L’Arbre de Vie individuel (L'arbre est réservé de son vivant)

 

B. L’Arbre de Famille (Arbre de Mémoire collectif pour une famille).  

Il pourra accueillir jusqu'à 5 urnes de la même famille à son pied.

 

C. L’Arbre de Mémoire Communautaire. 

Dans ce dernier cas, la prestation est de 750,00 € TTC pour 90 ans. Elle comprend la jouissance collective du terrain (3m de rayon autour de l'arbre), l'urne biodégradable, la plaque et sa fixation au sol près du tronc de l'arbre.

 

Pour les arbres individuels et familiaux, des prestations de 15, 30, 50 et 90 ans sont proposées. Je vous invite à contacter le secrétariat de la société "Arbres de Mémoire", pour les détails, mais ça reste clairement raisonnable.

 

A l'ombre d'un Acaccia (Vue d'une partie du parc)..

 

Le visiteur n'est pas oublié. Un plan indique la position des arbres. Il peut se promener partout, même en dehors des allées. Chacun peut planter en automne des plantes vivaces telles que jonquilles, narcisses, primevères, crocus.

 

Et pour passer la journée, un espace pique-nique et jeux pour les enfants est aménagé à proximité du parc, afin que ce dernier reste un lieu préservé.

 

 

Existe-t-il d'autres parc ?

 

Le concept n'est pas d'origine française. En Suisse, en Allemagne, en Angleterre, de nombreux parc funéraires écologiques comme le parc de l'Acajou existent. Il y en avait déjà près de 200 en 2007 au Royaume-Uni. 

 

En France, je n'ai trouvé que Jardin de Mémoire dans le golf du Morbihan. Un précurseur né en 1998 sur 48 hectares, soit un potentiel de 12000 arbres ! Mais le site semble moins médiatisé. 

 

Le problème rencontré par le concepteur du Parc de l'Anjou est politique. D'ailleurs, seule une décision politique pouvait bloquer un concept clairement inscrit dans notre époque. Lors de la présentation de son projet au député local, celui-ci fut enthousiasmé. Fort de ce soutien, Réginald a pu mener à bout son projet. Mais entre-temps, une forte pression des pompes funèbres serait à l'origine d'un revirement de situation. Les parlementaires n'ont pas souhaité voir se développer des "cimetières écologiques en gestion privé", et plus précisément en délégation de service public. Décision d'autant plus surprenante a priori, puisque les même parlementaires ont autorisé la création de sites cinéraires contigus aux crématoriums. Du coup députés et sénateurs ont stoppé net le développement du concept des "Arbres de Mémoire" partout en France. Réginald est allé à Paris pour défendre ses parcs devant les députés. Sans succès.

 

Un comble, au regard du retard pris sur nos voisins européens, alors que la fibre écologique, soutenue politiquement, grandit d'année en année chez nos concitoyens.

 

 

Fiche Info : 

Société : Les Arbres de Mémoire

Nom du site :  La Forêt Parc de l'Anjou

Adresse : Les Places - Route de Grez Neuville - 49220 - PRUILLE

Situation : En pleine campagne, à une dizaine de kilomètres au nord d'Angers, entre Feneu et Grez-Neuville.

 

Adresse mail : info@arbres-de-memoire.fr 

site : http://www.arbres-de-memoire.fr

Tél : 02 41 22 04 54

Fax: 02 41 48 87 38

 

Année de création : 2004

Superficie : 4,5 hectares

Nombres d'arbres en 2011: 250 

Potentiel Maximum d'arbres : 800

 

 

Sources : 

 

- Arbres de Mémoire

- Société des Crématorium de France 

- Jardins de Mémoire 

- Association Française d'Information Funéraire

 

Laurent le 29-12-2011 - Modifié 25-02-2012

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés