14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 04:16

 

 

En remerciement à vous qui participez à la vie de Toujourslà...

 

 

11-10-2011

 

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai découvert votre site hier

En effet P.... a été très proche de ma maman pendant sa jeunesse

puisque sa mère et la mienne se rencontraient régulièrement.

Étant moi même jeune fille nous nous sommes rencontrés souvent.

 

J.

 

 

29-08-2011

 

J'ai donné à un ami habitant Orléans copie des 3 pages sur les P.... - il se trouve que son grand-père y était jardinier.

 

R-M.

 

 

25-07-2011


Il y a eu un meutre en 1681.

 

Les membres de la famille ... se sont déchirés pour l'héritage.

 

Il y eut complots et querelles qui se sont finis par un guet-apens et un meurtre.

 

Ce n'est pas moi qui le dit. Il existe un rapport sur cette affaire retentissante réalisé par des historiens. Je vais le chercher prochainement.

 

Décidemment, au F...., nous allons de surprises en surprises !

 

Et où s'est passé le meutre? Dans quelle pièce du château? (dans une chambre, dans les caves, dans la tour?)

 

Y.

 

 

05-07-2011

 

Super, je suis très heureux et merci pour votre mail.

Cette photo a été prise par mon frère, G. qui habite en France, il y a trois ans.

Je suis sur qu il sera très heureux de faire votre conaissance.

Ces noms me sont très familiers. Je suis quelque part leurs descendants.

 

J’ai encore pas mal d’informations que je vous ferais parvenir très bientôt.

 

Très cordialement,

 

J-F.

 

 

27-12-2010

 

J’ai un DVD dans lequel M. non seulement figure mais est parle de l’action qu’elle menait à l'association. C’est un film qui est passé à la télé. Je vais vous en faire une copie et si vous pouvez me donner votre adresse pour pouvoir vous l’envoyer.

 

Cordialement

 

D.

 

 

26-08-2010

 

C'est avec un vif intérêt que j'ai lu la vie de votre grand-père.

 

Comme je l'indique dans la fiche signalétique, je suis l'actuel propriétaire du chateau de T. dans lequel vos grand-parents ont vécu.

 

M.

 

 

03-07-2010

 

Cette inauguration s'est passée le 21 juin, avant l'ouverture de la fête de la musique, devant une bonne centaine de personnes.

 

Je vous enverrai une photo de la plaque...et vous invite à lire l'article suivant :

 

Marie-Louise Dromart, une poétesse mise à l'honneur.

 

Guy

 

 

22-01-2010

 

... mais préalablement et après avoir pris connaissance des ordres du général auquel il promit de se soumettre, il jura sur sa parole de chevalier de St Louis, qu'il ne chercherait point à s'échapper. Cependant, étant à  moitié déshabillé, il demanda la permission d'entrer dans l'alcove de sa chambre à coucher ; chambre dans laquelle, le Baron, le gendarme et le commis étaient avec M' de Pontis, ce dernier sans faire le moindre bruit, trouva le moyen de s'évader par un petite porte dérobée et couverte en papier peint qui était au fond de son alcove.

 

Gillian

 

 

14-10-2009

 

Un bien beau site. Mon fils y est mis en valeur.

 

G.

 

 

01-09-2009

 

Voilà mon histoire, un peu confuse sans doute, si vous voulez d'autres renseignements sur notre branche, ou si vous avez des informations à nous communiquer nous sommes preneurs (ou donneurs).

Encore bravo pour votre site.

 

Michel

 

 

09-08-2009

 

D'autres papiers sont en cours de déchiffrage, vous en saurait davantage d'ici peu.

Aussi, avec Y. nous avons décidés d'écrire ensemble un livre retraçant l'histoire de la famille, alliant chacun nos connaissances ... ayant pour but de rendre l'ouvrage le plus attractif possible et de répondre favorablement aux nombreuses questions que les lecteurs sont en droit de se poser ! Les trouvailles, documents nouveaux ainsi que les corrections seront evidemment inclus dans le livre !

 

F.

 

 

15-06-2009

 

C'est "impressionnant" ce que vous venez de faire, je vous en félicite, 

 

Jean-Jacques

 

 

24-05-2009

 

Par contre nous cherchons toujours le nom du premier DROMART ayant débarqué à l'Ile MAURICE alias Ile de France; une rumeur familiale laisse penser qu'il était passager du navire St Gérant lorsqu'il fit naufrage sur les côtes de cette Ile en 1744.

 

Michel

 

 

18-10-2008

 

Votre site Internet est exactement dans l'état d'esprit du mien, c'est à dire rendre notamment hommage à un être cher. C'est pourquoi, j'ai créé un site sur mon grand-père, Monsieur Fernand ROCHE, musicien et inventeur belvésois.

 

Stéphane.

 

 

28-09-2008

 

Je suis contente de trouver votre site qui me permet de découvrir une région inconnue pour moi.

J'ai trouvé dans de vieux papiers de mon grand père un article sur les ardennais qui s'expatriaient.

L'un d'entre eux, J-G était un de mes ancetres.

 

Marie-Claude.

 

 

01-05-2008

 

Félicitations pour la richesse de votre site.

 

Si vous me le permettez, je pourrais mettre un lien sur mon site, il est essentiellement dédié à La Trinité.

 

Jean

 

 

17-04-2008

 

C'est un de mes amis qui m'a parlé de votre association. Je trouve le concept du site intéressant et je vais donc essayer d'y contribuer au maximum (en fonction de mes disponibilités...). 

 

Laure

 

 

31-10-2007

 

Dès 8 h ce matin, j'ai fait un saut en moto à l'adresse de J-J pour mettre dans sa boite des éléments de notre arbre généalogique.

 

Claude

 

 

27-08-2007

 

J'ai conservé de nombreuses photos du lieu, qui n'a pas l'air ultra-luxueux, mais tout de même assez confortable. Connaissant leurs goûts, je serai très surprise s'il n'y avait pas tout le confort moderne et l'espace....

Ils exerçaient tous deux la magnifique profession de rentier... Mon arrière grand-mère gérait les héritages de mon grand-père et celui de ma grande-tante, laissés par leur père à sa mort. Son nouveau mari s'ennuyait à mourir à T.., il le dit dans plusieurs lettres. Il dit notamment qu'il n'a accepté d'y vivre que pour respecter le désir de sa femme, qui y tenait pour l'air, paraît-il vivifiant à ses yeux pour ses enfants. Visiblement ils devaient y chasser à courre, j'ai pu voir une meute de chiens sur plusieurs clichés et des chevaux.

 

A.

 


22-08-2007

 

Félicitations pour votre idée, c'est dans le même esprit que j'essaie de promouvoir mes racines antillaises (en hommage aux anciens) par la musique. Tous les anciens quelque soit leurs rôles ou leurs statuts ont éclairés notre route. c'est à nous maintenant de les honorer.

 

Lucien

 

 

28-03-2007

 

Merci pour cette biographie qui contribue à faire connaître et aimer Thérèse.

Continuez !

 

Sr Anne-Elisabeth

 

 

06-12-2006

 

Bravo pour ce nouveau site. Quel travail ! 

 

Jean-Yves

 

 

01-09-2006

Concernant Marie Louise Grès Dromart, elle aurait bien mérité d'avoir un nom de rue à Haybes. Hormis ses talents de poêtesse et les nombreux prix qu'elle a pu avoir, elle fut décorée de la Légion d'Honneur au péril de sa vie, pour son action durant la guerre de 1914.

 

Guy

 

 

13-08-2006

 

J'ai pour ma part en tête qqs figures que je verrais volontiers dans cette galerie (Francisco Varela, Alan Turing, Theillard de Chardin, Th Monod -pour faire plaisir à BM !, Marguerite Yourcenar,...)

 

Jérôme

 

 

------------------------------------------------------------------------------------

 

et Le livre d'or dont le lien n'avait plus était activé depuis un moment ....

 

 

 


Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Livre d'Or
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 09:00

Si vous pensez que la vie d'un ancêtre ou d'un lieu mérite d'être connue et partagée, qu'elle laisse une trace consultable à tout moment, c'est sur ToujoursLa.

Repost 0
Publié par Toujoursla.com - dans Info ToujoursLa
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 21:10
Etat-civil
Les Archives départementales du Cantal viennent de mettre en ligne la partie de l'état civil rendue librement communicable par la loi du 15 juillet 2008. Désormais, l'état-civil est consultable des origines à 1932 (et même jusqu'aux années 1950 pour les décès).

Accès direct à l'état-civil, puis menu déroulant des communes.

Notaires anciens
Grâce au partenariat avec l'association de généalogie APROGEMERE, les minutes anciennes de notaires, non communicables du fait de leur médiocre état de conservation, sont mises en ligne progressivement.

Recherche thématique, "Recherche dans tous les fonds", taper "notaire" et le nom du notaire ; cocher "Uniquement documents numérisés".

Photothèque 
La majorité des photographies du patrimoine (mobilier et architectural) cantalien, prises depuis un siècle, sont désormais en ligne. Les recherches sont possibles par lieu (communes, lieux-dits, noms de rues) ou par thème (par exemple : chaumière, linteau, armoiries, schiste, porte, calice, reliquaire, nervure, saint Laurent, vitrail, peinture, fenaison, musique, mâchicoulis, etc.)

Recherche thématique, "Affiches, photographies, cartes postales".

Bordereaux de la série W
Grâce à l'aide de la MRT, les bordereaux de la série W (archives contemporaines) sont rétroconvertis, indexés et publiés sur le site ; le travail s'achèvera à l'été 2010.

Recherche thématique, "Recherche dans tous les fonds".

Bibliothèque
L'ensemble du catalogue de la bibliothèque (monographies, périodiques, dépouillements bibliographiques, recensions bibliographiques) est désormais rétroconverti.

Recherche thématique, "Livres, articles, périodiques".



Retrouvez ces nouveaux fonds à l'adresse :
http://archives.cantal.fr

Edouard BOUYÉ (Directeur des archives du cantal) 


Date de dernière Mise-à-jour : 19/01/2010 
Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Généalogie
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 16:15

Portrait de Marie-Louise Dromart-Grès"Elle naquit à Haybes-sur-Meuse. L'atmosphère de ces défilés où le fleuve s'ouvré la plus merveilleuse des brèches au coeur du plateau ardennais, à travers un monde de mystère et de légende, n'a pas été certainement pour peu dans la prédisposition de sa sensibilité. Elle fait ses études au lycée Sévigné, à Charleville. Dès qu'elles ont pris fin, sa vocation poétique commence. Elle écrit des vers, elle les écrit aussi naturellement que coule son fleuve, que poussent ses arbres. Sauf ceux imposés par les événements son inspiration en effet, alimentée aux plus riches sèves, ne connaîtra pour ainsi dire pas d'arrêts. Un seul volume en prose « Sur le Chemin du Calvaire » (1921). Celui-là, elle ne pouvait pas ne pas l'écrire ; il retrace l’histoire des heures terribles de l'invasion où elle a tant payé de sa personne. Marie-Louise Dromart (ce sera l'honneur de sa vie) nous a révélé ce qu'est dans ses tréfonds, aux grandes heures, la nature d'un vrai poète. On sait que sa conduite héroïque lui valut d'être citée deux fois à l'ordre de la Nation, qu'elle reçut la Légion d'Honneur dont elle fut décorée au péril de sa vie. (sic) En cette grande Française, qui est une des belles figures de l'héroïsme féminin pendant la guerre, la vérité est qu'il y avait autant de noblesse d'esprit que de fermeté de caractère." ...

 

... Son oeuvre poétique se compose de cinq denses volumes « Le Front Voilé », « Les Feuilles tombent »,  « Le Bel Eté », « Sur mes Pipeaux fleuris », « Dans le sillage de l'Oiseau blanc » (plaquette), « L’allée aux fantômes » ...


Extrait de la nécrologie de Marie-Louise Dromart par André P
AYER dans le n° 39 de "La Grive" paru en janvier 1938.


Retrouvez la biographie complète de Marie-Louise Dromart par Guy Lépine.
Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Info ToujoursLa
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 03:17
Le 7 décembre 2009, les Archives départementales de la Vienne ont mis en ligne deux nouveaux fonds : les registres matricules, les tables alphabétiques des militaires et des fichiers nominatifs de dépouillement de l’état civil.

Les registres matricules en ligne concernent les 180 000 conscrits recensés dans la Vienne entre 1867 et 1908 (nés entre 1847 et 1888). L’aire géographique concernée englobe plusieurs cantons de l’Indre-et-Loire et des Deux-Sèvres. En revanche, avant 1902, les conscrits de l’ancien arrondissement de Montmorillon étaient recensés au bureau du Blanc. Les registres correspondants sont conservés aux Archives départementales de l’Indre.

Outre les renseignements relatifs à l’état civil des conscrits, ces documents fournissent, pour chaque homme, ses états de service à l’armée, les blessures et maladies éventuellement subies, ses décorations, mais aussi, après la période de service actif, ses lieux de résidence successifs.

Les fichiers nominatifs de dépouillement des registres paroissiaux et d’état civil facilitent la recherche d’un acte dans ces registres anciens, en particulier pour les localités où ont existé plusieurs paroisses. Plus de 520 000 fiches, établies dans les décennies 1940-1950, répertorient des actes de l’état civil de communes du châtelleraudais, du loudunais ou des registres du culte protestant.

Retrouvez ces nouveaux fonds en ligne ainsi que les registres paroissiaux et d'état civil, les listes nominatives des recensements de population et les plans du cadastre napoléonien à l'adresse http://www.archives-vienne.cg86.fr.

Pierre Brémond


Date de dernière Mise-à-jour : 10/12/2009
Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Généalogie
commenter cet article