24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 19:00
Rendre hommage à ses défunts sur Internet

Cet article évolue au fil des années pour vous aider, suite au décès d'un être cher, à trouver sur internet les informations utiles dans ces moments difficiles. Nous vous présentons un certains nombre de sites web permettant de rendre hommage aux personnes disparues, ainsi que d'accomplir si vous en ressentez la nécessité, un véritable travail de mémoire...

Parmi, c'est sites nous signalons par :

*, les hommages ou mémoriaux payants ou avec publicité.

*, les hommages assurément gratuits et sans pubs.

 

D'abord en phase de deuil, quelques acteurs historiques se distinguent : 

- Defunt.be, (defunt.fr) : avec un véritable accompagnement professionnel et personnalisé des familles.

- Lecimetiere.net : A nouveau payant et avec pubs. Géré par l'association "Au soleil levant".

- Avis de décès.net et Créer faire-part et avis de décès.

- Hommages.ch : site complet, qui publie essentiellement en Suisse. Propose quelques services plus universels.

- ToujoursLa et son concept original pour rendre hommage : les pensées pour....

DouceEternité : cimetière virtuel.  

 

Depuis depuis 2011, trois portails spécialisés sur tous les sujets ayant trait à la fin de vie et au décès :

AlloLeCiel,

La mort fait partie de la vie (Fondation belge),

Blog "Pompes Funèbres".

Puis en 2013, nouveau portail de conseils et de publications d'avis de décès en partenariat avec les presses locales : 

Dans nos coeurs

 

L'orientation de vos démarches administratives par les services de l'état ou par des sociétés privées : 

- Le guide du décès,

- Le décès sur Service-Public.fr,

- Obsèques Infos, netcropole (avis de décès), 

- Accompagnement dans les nombreuses démarches administratives consécutives au décès avec Simplifia.fr. 

 

L'étape douloureuse du deuil franchie, vient le temps du souvenir, de la mise à l'honneur de nos chers disparus avec photos, textes, récits, témoignages, vidéos, bandes sonores, etc... en essayant de regrouper la famille, les amis, les proches. Plusieurs sites proposent leur service. 

- ToujoursLa, le site gratuit vraiment bien pensé, offrant différents degrés d'intimité.

En-memoire-de : clair et beau pour un hommage simple.

- Généanet : 15 ans d'existence ! Le plus gros de tous aussi. Permet en annexe de l'arbre généalogique familial de joindre un récit et de mettre à l'honneur un proche.

Paradis blanc : Crée en octobre 2011, son format et son modèle économique s'est imposé comme plateforme de référence sur le sujet.

 

Les sites suivants ont moins de 4 ans et sont pour certains dans la tendance des réseaux sociaux : 

Comemo : une autre façon de ne pas oublier, géré par une fondation. (Modèle réseau social)

Tu nous manques : un cimetière virtuel gratuit, avec des pages privées ou publiques, créé fin 2010,

-> Cherche des mécènes, car la gratuité a un coût, surtout sur internet où le business s'impose en complexifiant les technologies à mettre en oeuvre.

- Mémoire des vies : Portail sur le deuil et Mémorial,

- Celesteo: en ligne depuis 2011,

- PeopleMemory : Mémorial et réseau social conjugués,

- Jardin du souvenir : dans un jardin... tombes virtuelles, fleurs virtuelles..., 

(ne pas confondre avec jardindusouvenir.net, autre site mémorial),

- En souvenir : pour voir ce qui se fait chez nos cousins québecois,

- Memoryislife : créé en 2013 (Modèle réseau social).

Eternissime : créé en 2011.

 

iTomb : né 2011. International. Des photos de défunts se déplacent dans l'espace. Biographies et funéraire.

 

Ces nouveaux venus proposent une approche graphique différente, pour un service relativement similaire, avec quelques originalités qui peuvent déterminer votre choix.

 

Par ailleurs, nous voyons fleurir des pages dédiées à des personnes disparues sur les réseaux sociaux "historiques" que sont Facebook, Over-blog, Picasa. Nous consacrons un article à ce sujet : "Décès et Réseaux Sociaux".

 

Anticiper sa disparition : certains sites élargissent ce tour d'horizon en proposant d'accompagner la peine de vos proches suite à votre propre décès... Mais avant, vous devez prendre soin d'y laisser documents, témoignages, et même votre testament... : 

Mon album de vie : site belge - Se reconter soi-même et préparer ses proches à son départ, édité par la fondation citée ci-dessus dans cet article "La mort fait partie de la Vie"...

- La Vie d'Après, Edeneo, E-mylife, Etherna, After-me, Apreslamort,

 

Avec la généralisation des smartphones et des tablettes, l'évocation du souvenir passe de la tombe à l'écran de votre téléphone en quelques secondes, grâce aux offres autour du QR code.

 

Enfin, pour rendre un hommage appuyé, outre ToujoursLa, avec ses récits illustrés d'images et photos, les offres sont extrêmement nombreuses et connues des passionnés d'histoires familiales, de biographies et de généalogies.

histoire-genealogie

francegenweb

- lulu

 

Il existe aussi de très nombreux sites de biographies. Je vous invite à interroger un moteur de recherche avec "écrire une biographie", tellement les offres sont importantes et renouvelées. J'indiquerai simplement ce site qui existe depuis longtemps et qui explique très bien et de façon très pratique, pourquoi et comment écrire une biographie et faire ce travail de mémoire.

 

ll est très difficile pour la majorité des acteurs du net, de survivre à la rude concurrence qui s'y exerce. C'est pourquoi je vous invite à bien choisir la plateforme qui accueillera la personne pour qui vous souhaitez rendre un hommage durable.

 

Car pour conclure cet article, j'aimerais honorer "les défunts du net". Tous les créateurs de sites, qui ont eu cette idée depuis parfois plus de 10 ans d'honorer nos morts, de perpétuer la mémoire, et dont leurs créations ont dû s'éteindre faute de prospérer.

- aesops : Un site précurseur suisse (2004), toujours en ligne. A lire son article de presse, nous constatons qu'en 10 ans, internet est vraiment allé très vite...

memorialarchambault.com : Un site québécois, qui était vraiment magnifique et dont il ne reste plus que des liens obsolètes sur wikipédia...

mais ont aussi disparus :

- anjpvassociation de bénévoles formés à l'écoute et l'accompagnement,

- www.foruforever.net (2011 à 02-2014 : Remplacé par lamortfaitpartiedelavie.com)

- www.imemoria.com (2011 à 04-2014 - Ambiances personnalisées, nécrologies, avis de décès...)

- www.traverserledeuil.com (04-2014 - Un site de référence du psychiatre Christophe Fauré),

-> Son groupe Facebook est par contre actif. Avant de fermer son site, l'auteur vous conseille : 

-  des forum : vivreondeuil, lagentiane, sur psychologies.com et doctissimo.

www.obseques-liberte.com (2013 - devenu un annuaire de liens, puis sur black liste du web),

- www.massaga.com (2012 à début 2013), 

- www.mistercroc.com (Début 2011 à avril 2012),

- www.osouvenir.com (Septembre 2011 à fin en 2012 - Espace coloré, original... dommage),

- www.nos-chers-disparus.com (fin en juin 2012 après 3 ans d'existence),

- www.en-memoire.com (Début 2006 à fin en 2011),

- www.peoplestory.org (né en 2004 - Quelques 4700 photos d'ancêtres disparues avec ce site en 2011), 

- www.genelia.com (2005 à 2010)

- www.lecrire.com (Début 2005 à fin 2006), 

- www.familoo.com (Fin 2000 à début 2010), 

- www.cerclefamille.com (Juillet 2005 à début 2008), 

- www.mon-hommage.com (Fin 2005 à juin 2007), 

- www.recitdevie.fr (Octobre 2007 à février 2009), 

- www.biographefamilial.com (Fin 2004 à mars 2006), 

- www.ecrivain-famille.com (Fin 2004 à début 2009),

net-obseques.com (Mars 2007 à septembre 2011),

- www.somotha.mc (Monaco : Début 1998 à juin 2004),

- www.worldgardens.com (Usa 2003 : Juillet 1997 à fin 2008),

- www.eobituary.com (Usa 2003 : Fin 1999 à début 2004),

- www.necropole1.com (Quebec)

- www.memoires-vivantes.com, 

 ...

 

dont je retiendrais la citation sur feu recitdevie qui colle parfaitement bien à l'objectif de ToujoursLa : 

"à l’histoire trépidante des héros réels ou inventés doit succéder celles des inconnus de cette terre par qui se fait également l’Histoire." (Fernand Braudel - Historien - 1902 - 1985)

 

Dernières MàJ : 05/04/2016

Créé le 02/01/2011

 

 

Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Décès
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 01:00

Service-Public.fr est le portail d'information officiel pour vous aider dans vos démarches administratives. A ce titre nous vous invitons grandement à ouvrir un compte utilisateur gratuit sur Mon.service-public.fr qui vous permettra entre autre : 

- d'effectuer des démarches administratives depuis chez vous : Changement d'adresse, déclaration de perte de papiers officiels, etc… 

- de disposer d'un espace de stockage gratuit pour vos documents officiels.

- de gérer des alertes sur vos prochaines échéances,

- d'accéder à partir de ce compte et donc avec un seul mot de passe, aux sites d'organismes partenaires comme la sécurité sociale (ameli.fr) et les impôts (impôts.gouv.fr), 

 

Depuis le mois de juillet 2012, vous pouvez désormais déclarer en ligne auprès des organismes sociaux concernés, le décès d'un proche de nationalité française, survenu il y a moins de 2 mois.

 

Pour réaliser cette déclaration en ligne, vous devrez être en possession du numéro de l’acte de décès établi par la commune (lieu du décès ou de résidence). Il vous faudra connaître aussi le numéro de sécurité sociale du défunt. Vous n’aurez pas à transmettre de pièce justificative.

 

Il vous sera demandé : 

- Diverses informations que vous trouverez sur l'acte du décès (Date, Numéro du document, Pays, Commune du décès)

- L'identité du défunt : ses nom et prénom, sa date de naissance, son numéro de sécurité sociale.

- Des informations vous concernant en tant que déclarant,

… et vous validerez.

 

Cette déclaration sera alors automatiquement prise en compte par les organismes sociaux partenaires* dans les 12 jours, après confirmation par les services de l’état civil.

 

Par ailleurs, depuis le début de l'année, les services de l'état mettent à votre disposition en plus de leur page traditionnelle sur le décès, un guide en ligne extrêmement complet pour vous aider dans vos démarches : le guide du décès. En fonction de l'âge du défunt, sa situation familiale, son métier, le guide vous dressera la liste des actions à effectuer et vous orientera pas à pas.

 

* Voici la liste des organismes sociaux partenaires au 01/11/2012 :

- Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT),

- Caisses d'Allocations Familiales (CAF),

- Mutualité sociale Agricole (MSA),

- Caisse Nationale de retraite des agents des collectivités (CNRACL),

- Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF),

- Caisse de Retraite et de Prévoyance des Clercs et Employés de Notaires (CRPCEN),

- Caisse de Prévoyance et de Retraite du personnel de la SNCF (CPRP SNCF),

- Caisse d'assurance vieillesse invalidité et maladie des cultes (CAVIMAC),

- Caisse Nationale des Industries Electrique et Gazière (CNIEG),

- Sécurité Sociale dans les Mines (CANSSM),

- Retraite de la Banque de France (BDF).

 

Si le défunt était affilié à d’autres organismes de protection sociale que ceux figurant dans cette liste, vous devrez les contacter par les voies traditionnelles afin de les informer du décès.

 

Ce service étant nouveau, cette liste ne pourra que s'étoffer au fil du temps.

 

01/11/2012.

Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Décès
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 04:55

Nous vous proposons de visiter les premiers cimetières communaux virtuels.... Naturellement, vous pouvez contribuer gratuitement, à les faire grandir... pour le bien tous.

 

Ne reposent dans ces cimetières virtuels, que les mémoriaux dont les auteurs autorisent cette forme de publication, en leur donnant un statut de "postérité" ....

 

Cimetiere-de-Macouba---2.jpg

 

Les plus connus : 

Père Lachaise (Paris) - Site officiel

Père Lachaise (Paris)

 

08 - Ardennes : 

Haybes

 

14 - Calvados : 

Ablon

Lisieux

 

24 - Dordogne : 

Belves

 

78 - Yvelines : 

Villennes-sur-seine

 

Ces cimetières virtuels sont indispensables pour conserver la mémoire de nos chers disparus. Possible grâce à l'avènement d'internet, leur existence donne une nouvelle dimension aux cimetières réels ou aux colombariums déjà répertoriés par exemple sur :

FranceGenWeb ,

- Cimetières de France.

 

Date de dernières MàJ : 10/08/2012

Repost 0
Publié par ToujoursLa - dans Décès
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 11:00

La mort peut survenir par surprise au sein de votre entourage. N'y étant absolument pas préparé, vous êtes alors désemparé. Dans notre société moderne, le reflex immédiat n'est plus forcément de demander conseil auprès de la famille ou des amis, mais de rechercher sur internet. 

 

Au bout de ces recherches, vous êtes orientés sur des réseaux de Pompes Funèbres, qui, si vous ne vous êtes pas préparés à cette épreuve, vont vous demander du temps pour comparer leurs services et leurs prix. Et du temps, vous n'en n'aurez pas...

 

Comitam Obsèques, est un site récent. Il propose sous 2 heures et gratuitement, 4 devis de pompes funèbres, proches du lieu des obsèques. Ce concept bien connu dans le monde du crédit ou de l'assurance, est une excellente idée pour "Trouver le bon partenaire obsèques".

 

Les concepteurs de Comitam Obsèques ne s'arrêtent pas là dans leur démarche. Ils ont ouvert par ailleurs un blog vous permettant de vous familiariser par des articles originaux et démystificateurs, au monde des pompes funèbres, du deuil et de la mort. Sur ce thème, ils ne sont certes pas les premiers, mais leurs articles sont tous forts instructifs. La ligne éditoriale se résume à : "court et intéressant". Un des objectifs non dissimulés est de vous faire mieux connaître les métiers du monde du funéraire. Références au cinéma, vidéo, tout est bon pour vous faire oublier l'image ancestrale du "Croque-Mort". Je citerai un extrait du blog pour confirmer ce propos : 

 

Il reste encore du travail pour faire dans l’imaginaire collectif des pompes funèbres le lieu de prise en charge des proches plutôt que de la mort. 

 

Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Décès
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 00:00

E-obseques.fr, conseiller funéraire en ligne, propose un service inédit au nom révélateur de hommag.es


Désormais, dans les cimetières, entre cadres photos, mots gravés et bouquets de fleurs, un nouveau lien tangible s'établit avec ceux qui nous ont quittés : un tag sur porcelaine fixé au monument funéraire.

mini-photo-cadre

Grâce à hommag.es, un nouveau pas est franchi. Le visiteur qui se penche sur la tombe d'un de vos chers disparus, peut depuis son smartphone, accéder directement à la page internet du défunt avec album photos, biographie, témoignages...


Voilà un excellent moyen de rendre un hommage permanent aux êtres aimés qui laissent ainsi derrière eux... autre chose qu'un simple nom et 2 dates.

 

Laurent Royer  

 

Repost 0
Publié par Toujoursla - dans Décès
commenter cet article