28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 00:22
Le baron et la ballerine

Tel aurait pu être le titre d'un conte écrit par Emma Povey (1852 - 1934). Mais l'histoire qu'elle raconte en filigrane procède d'un secret de famille. Ainsi l'auteur met en scène un cavalier à la place du Baron et une jeune fille "qui adore la France", à la place de la ballerine.

 

Pour le baron, il s'agit de Jean-François-Marie de l'Horme de l'Ile, son grand-père. Jean-François-Marie est un noble officier français de la fin du 18ème siècle, voyageur entre la Martinique, la France, l'Allemagne et l'Angleterre. Mais derrière ce statut de militaire, se cache un passionné d'art, de musique et de théâtre qui le conduiront à mener ce que nous appellerions une double vie.

 

Marié en France, c'est à Londres qu'il rencontre une jeune anglaise, Rebecca, danseuse de profession (la jeune fille "qui adore la France"), avec qui il aura 2 enfants. Tout en étant officier pour le compte de sa patrie, il mène avec elle, une vie bercée par le théâtre, la musique, la danse au sein de la haute société londonienne..

 

Jean-François-Marie meurt relativement jeune à l'âge de 42 ans. Rebecca vivra au moins le double d'années. Il reste de cette union des descendants qui a force de recherches dans les archives et dans la mémoire familiale, reconstitueront la biographie de ce couple dont l'amour a dû être intense pour dépasser toutes les contraintes familiales, sociales, géographiques et pour garder leur histoire secrète...

 

Des biographies écrites par Gillian Alleeson et Myriam Redal-Gras, à découvrir dès maintenant...

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 03:13

Parce qu'il y a des lieux qui comptent dans notre histoire familiale, dans l'histoire locale ou tout simplement dans notre propre histoire, ToujoursLa vous permet très simplement et gratuitement de raconter en textes et en images, la vie d'un lieu.

Découvrez le site de l'usine des pyroligneux à Haybes. Cette industrie basée sur l'exploitation du bois avait l'exclusivité de la production d'acétone ou d'acide acétique avant l'ère de la pétrochimie.


Retrouvez le domaine des pervenches à la Chapelle-saint-Mesmin dans le Loiret, il y a un siècle lorsque ce bourg ne comptait encore que 1500 habitants..


A visiter :


- Le Château Dubuc, troisième site le plus visité en Martinique et ce n'est pas innocent,

- Les bains en Meuse à Haybes (Rafraichissement garanti avec ce retour dans les années 30),

- La Pierre Saint-Martin et sa légende,

Le château de Transières en Normandie,

- L'histoire des ardoisières et de l'ardoise dans les Ardennes.



Laurent

Partager cet article

Repost0
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 02:05

Entre 1789 et maintenant, la vie de nos aïeux et nos chers disparus est ponctuée de nombreux bouleversements technologiques, économiques, politiques, etc... et donc de grands changements dans la façon de vivre. Les repères historiques que nous avons mis en place permettent de situer chaque récit sur toujoursla.com dans le quotidien de l'époque.

Pour commencer, nous relevons des éléments clés concernant la France, puisque les sites que nous hébergeons concernent pour l'instant des Français. Mais par manque d'informations, nous sommes souvent amenés à faire appel à des évolutions survenues à l'étranger (notamment les USA), sachant que la France suit ces évolutions. L'idéal serait d'obtenir des années et des chiffres plus précis pour caractériser l'arrivé de tel ou tel phénomène en France. L'autre idéal serait de ne pas mettre trop de repères, pour une vision plus instantanée du contexte. Les récits sur nos chers disparus se chargent quant à eux, d'apporter les détails sur certaines périodes de leur histoire et de l'Histoire. Nous souhaitons votre contribution pour ajouter mais aussi enlever certains repères qui ne seraient pas ou plus suffisamment "forts".

Nous vous invitons, en commentaire de cet article, à écrire les événements qui selon vous, sont révélateurs des grandes mutations de ses deux derniers siècles. Vous pouvez le faire en essayant d'être le plus objectif possible, mais vous pouvez aussi être complètement subjectif et donner votre perception des événemets majeurs. Ca ne peut être que passionnant.

Nous vous souhaitons un bon voyage dans vos souvenirs et dans vos connaissances historiques.

Merci,

Laurent

Partager cet article

Repost0